Lorsqu’on observe l’évolution que nous avons vécue en 4 générations, il est peut-être temps de se demander s’il est bien raisonnable de continuer à éduquer les enfants d’aujourd’hui comme nous l’avons été nous-mêmes ? Mais si on s’arrêtait un moment pour identifier les compétences incontournables à développer chez les enfants du 21e Siècle pour être heureux et épanoui dans la vie ?

1. La curiosité intellectuelle et l’agilité mentale

Transmettre le goût d’apprendre est essentiel au 21e Siècle, mais cela ne suffit plus. Non! Aujourd’hui, comprendre comment fonctionne notre cerveau, comment il comprend, analyse, mémorise, désapprend et recycle une information est tout aussi important que ce qu’on apprend. Chaque cerveau est unique, nous seuls pouvons déceler de quoi notre cerveau est capable. Le coach qui accompagne votre ado ou jeune adulte dans le développement de sa méthode d’apprentissage peut lui montrer la voie, suggérer des pistes pour qu’il puisse devenir le détective capable d’explorer le mode de fonctionnement de son cerveau.

 

2. Associer la créativité de l’artiste à la rigueur du scientifique

Nous avons pendant longtemps distingué la créativité de l’artiste et la rigueur du scientifique dans notre modèle éducatif. Au 21e Siècle, l’un de va pas sans l’autre. Les enfants grandissent dans un monde complexe où les innovations technologies leur imposent curiosité, rigueur et créativité. Curiosité, car une innovation dans l’aéronautique peut très bien être recyclée dans l’industrie du textile, dans le médical ou l’horticulture. Rigueur parce que la culture digitale a fait sauter les frontières temporelles et spatiales. Se créer des repères structurants est essentiel pour s’épanouir et être capable de saisir les opportunités. La créativité parce que pour innover, il faut oser des choses nouvelles, ne pas avoir peur de se rater. Et puis, la créativité ne naît-elle pas de la contrainte ? La boucle est bouclée !

 

3. Avoir l’esprit critique

L’esprit critique, c’est un ensemble de compétences précieuses que votre enfant va mobiliser pour se référer aux connaissances immédiates qu’il possède sur un sujet, se poser les bonnes questions et confronter ses idées. Il sera capable de se faire une opinion personnelle fondée en écoutant aussi son intuition et son bon sens. L’esprit critique lui évitera de tomber dans la première théorie du complot qu’il croise sur internet, lui donnera les moyens de distinguer les vraies infos des fake news. Face à la quantité d’information croissante que nous sommes amenés à traiter dans notre quotidien, il est essentiel qu’il parvienne à sélectionner rapidement les infos pertinentes pour lui, celles à retenir, celles à associer, celles à mettre à la trappe.

 

4. Se connaître soi-même et faire preuve de leadership

Pour avancer dans la joie et s’épanouir dans leur parcours professionnel et dans leur vie privée, les enfants du 21e Siècle devront se connaître mieux que l’algorithme de google ne les connaît déjà.  L’évolution des nouvelles technologies pousse l’être humain à creuser la connaissance de soi et à élever son niveau de conscience sur lui-même et sur son rôle dans ses relations humaines. Tôt ou tard, la culture digitale et l’évolution des nouvelles technologies nous imposent une profonde remise en question. D’autre part, les entreprises devront faire face à l’évolution des nouvelles technologies, à l’essor de l’intelligence artificielle et à l’obsolescence des connaissances. La plupart des problèmes auxquels elle sera confrontée seront inédits. Ainsi, les profils singuliers, qu’on définit comme atypiques aujourd’hui seront très prisés. Pourquoi ? Parce qu’une personne au parcours atypique n’est jamais prête. En revanche, elle sait toujours s’adapter. Elle sait où trouver et comment développer les compétences dont elle a besoin.

 

5. Communiquer efficacement et en plusieurs langues

Contrairement aux apparences, la qualité première d’un bon communiquant n’est pas de bien parler, mais de savoir bien écouter, en faisant preuve d’empathie, tant que possible.  Ensuite, il s’agit de s’intéresser sincèrement à son audience, trouver le meilleur moyen de retenir son attention, la captiver en exprimant clairement nos idées. Enfin, identifier le média le plus adapté au message et à l’audience pour la toucher en plein cœur.  Aussi, savoir s’exprimer en plusieurs langues est un atout inestimable, car il faudra être capable de s’adapter et de prendre sa place rapidement dans une équipe souvent nomade et certainement multiculturelle. C’est pourquoi l’analphabète du 21e Siècle ne sera pas celui qui ne sait ni lire, ni écrire, mais bien celui qui ne parle qu’une seule langue.

 

6. Collaborer avec aisance

La collaboration est à mon sens, le plus grand défi du travailleur du 21e Siècle. Face à l’abondance d’information, seul le travail en équipe permet déjà aujourd’hui de circonscrire un sujet dans sa globalité.  Les enfants du 21e Siècle devront accepter l’idée que le partage de connaissances est un gain et non une perte. Lui apprendre que “La” connaissance est un miroir brisé, que chaque être humain en détient un éclat et que la mise en commun de cet éclat fait un tout. Son pire ennemi est son ego.

 

7. L’autonomie affective

Apprendre à votre enfant à faire ses choix pour lui-même, sans se sentir redevable ou obligé de faire plaisir, cela commence très jeune. Aujourd’hui encore, beaucoup trop d’enfants apprennent pour avoir de bonnes notes, faire plaisir à papa et maman ou être reconnus par son professeur.  Plus tard, ces enfants-là seront les premières victimes d’un management abusif. Au-delà de ça, une personne qui a atteint son autonomie affective est littéralement libre de vivre des relations harmonieuses autant dans sa vie privée que dans sa vie professionnelle.

 

8. L’intelligence financière pour une consommation responsable

Les enjeux du 21e Siècle sont historiques tant sur le plan économique, social, écologique que philosophique. Ces enjeux nous demandent une profonde remise en question sur notre rapport à l’argent et à la consommation. Avoir un rapport sain à l’argent que ce soit pour avoir la liberté d’autofinancer sa formation continue ou pour consommer de façon responsable est un nouvel enjeu crucial pour l’avenir de votre enfant, l’avenir de notre société et l’avenir de notre planète.

 

Toutes ces compétences ne s’apprennent pas à l’école. En revanche, elles peuvent être éveillées et développées quotidiennement à la maison dès le plus jeune âge. Vous vous demandez comment ?

Je vous propose 3 options :

  1. Vous pouvez suivre mes publications en vous abonnant aux ressources gratuites sur mon site en cliquant ici.
  2. Vous pouvez aussi vous offrir un atelier workshop d’une matinée avec moi. Les inscriptions sont obligatoires et les prochaines dates sont mentionnées ici.
  3. Il existe une formule d’atelier workshop spécialement adapté au rythme de la vie en entreprises.  Offrez à vos salariés une pause déjeuner éducative 😉. Mes brochures Eduquer au 21è Siècle sont disponibles ici: Les conférences et les ateliers workshop.